Ils parlent de nous

 

2018 02 secourir face à la menace

 


De : Infirmiersapeurpompier <contact@infirmiersapeurpompier.com>
Envoyé : mercredi 21 décembre 2016 21:27
À : newsletter.anisp@infirmiersapeurpompier.com
Objet : [newsletter.anisp] Premiers secours tactiques: Nouvelles menaces

Premiers secours tactiques: Nouvelles menaces

« Premiers secours tactiques :
Nouvelles menaces »
Le 12 Décembre 2016 par Act Formation Santé.

Après une heure de bouchon, me voila enfin arrivé en Seine et Marne, à COMBS LA VILLE. Le rendez-
vous est fixé à 9h00, il me reste 15 minutes pour me garer, trouver les locaux, et bien sur prendre un
café.
Deux des trois formateurs m’accueillent, café au lait à la main … je plaisante, j’ai dû me servir…, une
petite dizaine de stagiaires comme moi sont prêts à faire cette journée de formation.
« Premiers secours tactiques » …pour moi cela ne m’évoquait pas grand chose, et surtout je me

demandais ce qui était exactement au programme. Bien entendu j’avais reçu par mail le déroulement
de la journée, mais les intitulés des séquences, parfois, ne veulent pas dire grand-chose.
Quel était exactement le but de cette journée ?
Je connaissais ou avais entendu parler de formation tactique, comme le secourisme de combat ou le
TCCC ( Tactical Combat Casualty Care) pour les militaires, ou encore le TECC (Tactical Em ergency
Casualty Care) pour les unités d’interventions hors militaire. Allons-nous voir des soins comme
certaines formations de Damage Control? L’inconnu était là.
Le tour de table fut riche humainement, car chacun avait des raisons particulières de venir, témoin
des derniers attentats, professionnels de santé qui pourraient avoir des difficultés à réagir dans

certaines situations de crise, des civils avides de savoir… Puis ce fut au tour des formateurs, deux
infirmiers l’un exerçant dans un service Urgence/SMUR en île de France, l’autre étant infirmier de
sapeurs-pompiers volontaire, puis un policier du Val d’Oise.

Je pense que la journée commence bien !!!
A peine le temps de dire ouf, que midi est là. La matinée alternée entre la théorie et les ateliers, est
passée très v ite, trop vite peut être. Les apports sont riches, les explications claires, et les échanges
permanant entre les stagiaires et les formateurs sont constructifs.
Petit repas local à 50 mètres et c’est reparti pour l’après-midi. Petit changement, en plus de quelques
cours théoriques et ateliers, il y a des mises en situation, plusieurs blessés, des tirs, des cris, des
personnes hostiles, cocktail détonnant pour s’y croire.
Fin de la journée, 17h15.
Cette formation, qui me paraissait être une énième formation de secours tactiques, n’a pas, à ma
connaissance, une sœur jumelle. Elle permet de se rendre compte que nous infirmiers de sapeurs-
pompiers, nous n’avons pas encore les bons réflexes tactiques dans ce type de situation. Elle nous
permet, à travers des explications logiques, de prendre les bons réflexes, les bonnes décisions en tant
que témoin, personnes isolées, de ce type de situation.
A-t- elle un intérêt dans notre pratique ? Probablement, aux vues des événements nous ne sommes
pas à l’abri d’une situation particulière, d’autant plus que la visibilité de nos véhicules, nos uniformes,
font de nous des cibles de choix.
En résumé, cette formation a une utilité pour ma vie de tous les jours, avec ma famille, dans un
hypermarché, un concert… mais aussi quand je suis seul en VLI, isolé en tenue …
Pour moins de 200€ la journée, c’est un bon compromis financier, une bonne initiation aux secours
tactiques avant d’autres formations très spécifiques.

Pour l’ANISP,
Benoit Birembaut Trésorier de l’ANISP

 


Temoignage attaque terroriste